Portrait de plante : Le pommier révèle ses secrets

La pomme est dans notre quotidien, on devrait donc la connaître sur le bout des doigts, non ?

Sa réputation d’aliment-remède s’est si bien confirmée que la sagesse populaire l’a traduite en dictons « Une pomme par jour, plus de médecin ». Son nom même est rempli de sens, pomum voulant dire « fruit » en latin, la pomme était considérée comme « le fruit des fruits ».

N’oublions pas non plus le fameux « fruit défendu » d’Adam et Eve.

https://journalepicurien.com

Les mythes et traditions sur la pomme sont très nombreux, celle-ci est souvent un symbole érotique. Si vous n’avez pas encore trouvé l’âme sœur, jeter les pépins, comme, aux vents, ses espérances : à terre, la direction et leur pointe indiquera l’horizon d’où viendra l’aimée, l’aimé attendu.

« Les pommes sont de l’amour le vray signe,

Heureux celui qui de la pomme est digne,

Tousjours Vénus a pommes en son sein,

Depuis Adam désireux nous en sommes :

Tousjours la Grâce en a dedans sa main :

Et bref l’Amour n’est qu’un beau jeu de pommes. »

Ronsard (un peu désabusé ?)

Mais la pomme ne s’arrête pas là !

Jadis, des onguents adoucissants pour les gerçures et les crevasses étaient réalisés avec de la pulpe de Pomme cuite avec de l’axonge (= « Saindoux » de qualité). Cette préparation était appelée Pomata, qui a ensuite donné le nom moderne de « Pommade ».

On ne peut parler de pommes sans parler de Normands ! Ils en ont tiré non seulement du cidre qui, selon eux, « guérit de toute maladie », mais aussi le vinaigre de cidre, l’eau-de-vie, le calvados, et il y a plus longtemps le verjus : jus exprimé des pommes encore vertes, qui jouait au moyen âge le rôle du vinaigre dans l’assaisonnement et la conservation des aliments.

Le Pommier et la Phytothérapie

Le Pommier fournit à la phytothérapie ses bourgeons, son écorce, ses feuilles, ses fruits et leurs pelures, son cidre. Rien que ça…

L’écorce est tonique et astringente, on l’emploie en décoction (120g par litre d’eau).

Les feuilles prises en infusion sont diurétiques, elles seront utilisées dans les inflammations des reins et de la vessie.

La Pomme bien mûre et rafraîchissante, laxative, calmante, anticatarrhale, et tout particulièrement antidiarrhéique et diurétique (il est essentiel de garder la peau pour bénéficier de tout ses principes actifs). Un point très intéressant est le fait que la Pomme s’oppose à la formation d’acide urique, présent dans de très nombreuses inflammations (goutte, rhumatisme, artériosclérose, eczéma chronique). Une cure de Pomme de temps en temps peut faire du bien !

Il a également été démontré que le cidre joue une action préventive contre la formation de calculs. Mais revers de la médaille, il prédispose aux gastrites hyperchlorhydriques (très nombreuses chez les Normands…)

Suc de pomme : il est diurétique, et il paraît que c’est également un excellent raffermissant des tissus cutanés. Qui veut essayer de se raffermir les traits du visage, l’abdomen ou encore les seins ? Des volontaires ?

Bourgeons feuilles du pommier

Parlons maintenant des bourgeons : le macérat de gemmothérapie est antioxydant, protecteur vasculaire et régulateur des hormones stéroïdiennes.

  • Action régulatrice hormonales : … lumière sur le cholestérol ! Celui-ci est le chef de file des hormones stéroïdiennes, le bourgeon de pommier diminue l’hypercholestérolémie (avec l’Amandier), renforce le cholestérol HDL (ou bon cholestérol) et baisse le cholestérol LDL (mauvais cholestérol).

P comme progestérone ! Il est prescrit en deuxième période du cycle hormonal car il est progestérone-like. Il aide la jeune adolescente à harmoniser son cycle menstruel mais il est aussi très efficace lors de la pré-ménopause, au moment où la progestérone est en chute libre.

  • Action antioxydante et protectrice vasculaire : c’est un protecteur cérébral, il tranquillise, calme les angoisses et l’anxiété. C’est aussi un régulateur de la tension artérielle et un anti migraineux.
  • Au niveau mental, il favorise la prise de conscience entre le bien et le mal, à utiliser l’intellect comme outil au service de l’intuition et non comme une finalité.

Lorsque l’on cueille les bourgeons d’un arbre, on apprend à le reconnaître et à le connaître. De mon point de vue, c’est un arbre qui paraît « sage » quelque soit son âge, son tronc est souvent tortueux, artistique. Son écorce raconte une histoire. Selon l’exposition, le sol, son âge, il sortira d’abord ses bourgeons fleurs ou bien les bourgeons feuilles. Mais chaque arbre fait ce qu’il lui plaît.

Pour vous donner encore plus envie d’aller à la rencontre des pommiers, sachez que vous pouvez aussi y trouver des trésors comme le montre cette photo.

Morille du pommier
Morille qui pousse souvent proche des pommiers

Brève de l’orient

La médecine chinoise la décrit comme de nature Fraiche ayant une saveur Douce-Acide. Ces caractéristiques ont tendance à neutraliser les toxines de la « chaleur » et de « refroidir le sang ». Les méridiens et organes destinataires sont ceux de : la Rate, l’Estomac, et du Poumon.

En Ayurveda, médecine traditionnelle indienne, la pomme est classé dans les saveurs douces (et astringentes lorsqu’elle est crue), rafraîchissantes et nourrissantes. Elle est recommandée :

=> crue, pour les constitutions Kapha et Pitta,

=> cuite et tiède, pour les constitutions Vata,

=> cuite et fraîche, pour les constitutions Pitta.

J’espère qu’après avoir lu cet article vous regarderez les pommes différemment et que vous aurez envie d’aller à la rencontre d’un pommier !

Bibliographie

Nos grand-mères savaient Jean Palaiseul

Le Livre des Arbres, Arbustes & Arbrisseaux Pierre Lieutaghi

Dictionnaire des Plantes Médicinales et vénéneuses de France Paul-Victor Fournier

La phytoembryothérapie Franck Ledoux, Gérard Guénot

4 Commentaires sur “Portrait de plante : Le pommier révèle ses secrets

  1. juliette says:

    super merci Pauline pour cet article intéressant !
    pour les fleurs de Bach : c’est l’élixir de la purification, pour ceux qui ont l’impression d’avoir en eux qqch de pas tout à fait net. fait parti des 12 guérisseurs.[…]cet élixir assainit les plaies si le patient a raison de croire que quelque poison a été introduit qui doive être expulsé.
    toujours un peu mystérieux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *