Eau florale & hydrolat si on faisait le point !

Les eaux florales sont de plus en plus présentes et pourtant il plane un vrai flou artistique autour d’elles.

Bref historique

Elles sont loin d’être nouvelles car elles existent depuis plus de 5000 ans. Un vase en terre cuite servant de récipient d’eau de rose datant de 3000 ans avant notre ère a été retrouvé au Pakistan. Au Moyen Age, les eaux florales étaient présentes dans les officines des pharmacies. Puis au cours du 20ème siècle, l’aromathérapie a pris le dessus…les huiles essentielles « ont expulsé » du marché les eaux florales. On en est même arrivé à jeter les eaux de distillation… sauf celle de rose ou de fleur d’oranger (ouf !). Aujourd’hui elle reviennent au gout du jour.

D’où viennent-elles ?

« L’eau florale est à mi-chemin entre la tisane et l’huile essentielle »,

Filtration de l’eau florale à la sortie de l’alambic.

Les eaux florales sont obtenues par distillation : à la sortie de l’alambic, elles correspondent à la vapeur d’eau qui se condense en refroidissant et se sépare ensuite de l’huile essentielle. On les appelle eaux florales mais lorsque que la distillation ne contient pas de fleurs on devrait utiliser le terme hydrolat (hydrolat de Laurier par exemple). Comme ce terme est moins connu du grand public, l’eau florale est plus souvent utilisée.

Au cours de la distillation, cette eau se charge en molécules aromatiques, incorporant au passage une partie des principes actifs hydrosoluble de la plante. Ces principes sont différents de ceux présents dans l’huile essentielle. Ce n’est donc pas « moins concentré » comme on l’entend souvent mais simplement différent.

La qualité de l’eau florale est totalement liée à la façon dont est menée la distillation : durée de distillation, pression de vapeur, matière de l’alambic, qualité et quantité de plante mais aussi de l’eau utilisée. Tous ces paramètres sont déterminants mais étant donné qu’il n’existe pas réellement de réglementation pour les eaux florales, vous trouverez dans le commerce des eaux florales douteuses…

A retenir 

Si vous voulez une eau florale de qualité, renseignez-vous sur la quantité de plantes utilisées pour obtenir l’eau florale…vous pourriez être surpris de la réponse ! Afin d’avoir un produit concentré en principes actifs, il faut que le poids de plantes distillées corresponde au poids d’eau florale obtenue, par exemple 1 kg de plante permettra d’obtenir 1 litre d’eau florale.

Posez-vous les bonnes questions !

On peut avoir l’impression de faire un super coup en achetant une eau florale de rose pas chère mais finalement dans votre flacon y a-t-il de l’eau ou de l’eau florale ? … je vous laisse à la réflexion

Passons aux choses sérieuses, comment s’utilise une eau florale ?

Difficile de répondre en une phrase car selon la plante, son eau florale pourra être utilisée en cosmétique, dans la cuisine ou pour soigner… mince c’était une question piège ! Ce qui est sûr par contre, c’est qu’il n’existe aucune contre-indication concernant les eaux florales, celles-ci peuvent donc être consommées par tous, y compris les enfants, les femmes enceintes ou allaitantes.

Des exemples pour comprendre.

LAVANDE VRAIE :

  • En cosmétique : c’est une eau florale astringente, purifiante, cicatrisante, rafraichissante et régénérante. Elle sera adaptée pour l’acné, l’eczéma, érythème fessier du bébé, les plaies, rougeurs, coups de soleil, démangeaisons et feu du rasoir. Il suffira de la vaporiser sur le visage et le corps pour profiter de ses bienfaits.
  • En soin : elle fait fuir les poux, régule le rythme cardiaque, améliore la digestion. La lavande est également connue pour réduire les spasmes et le stress.

Dans ces cas-là, il est conseillé de prendre 1 cuillère à soupe dans 1 litre d’eau à boire tout au long de la journée ou de diluer une cuillère à café dans une tasse d’eau chaude non bouillante, 3 fois par jour en dehors des repas.

  • En cuisine : elle se marie extrêmement bien avec les salades de fruits, pour aromatiser les viandes blanches ou agrémenter les desserts (chantilly, crèmes, glaces et sorbets). Elle s’accorde particulièrement avec la pêche, l’abricot, la pomme et la prune (essayer quelques gouttes dans un verre de jus de ces fruits). Vous pouvez également en faire des glaçons pour épater la galerie.

HELICHRYSE

  • En cosmétique : c’est un activateur de la circulation cutanée, elle diminue la dilatation des vaisseaux et atténue les rougeurs et les cernes, elle tonifie et raffermit la peau. En cosmétique comme lotion pour les personnes ayant la couperose ou une peau ayant tendance à rougir.
  • En soin : Cette eau florale aide à soigner les bleus et les hématomes et améliore la circulation sanguine pour les personnes ayant les jambes lourdes (prendre en interne 1 cuillère à soupe 2 à 3 fois par jour). 

Après une chute : en compresse sur le bleu et en interne (1 c à soupe à renouveler au minimum 3 fois).

Pour récupérer après un gros effort : 1 c à soupe à boire à renouveler au minimum 3 fois.

CISTE

  • En cosmétique : réputé astringente, anti-âge, elle resserre les pores dilatés,
    purifie la peau, régénère les peaux matures et améliore la texture de l’épiderme. Cicatrisant et réparateur, elle aide à reconstituer la peau au niveau des plaies, des coupures et des lésions d’acné.  Cette eau florale peut être utiliser en lotion, en soins anti-âges. Elle fonctionne aussi très bien pour les peaux qui sont souvent à l’extérieur.
  • En soin : Très efficace pour stopper les saignements, il sert en cas de petite coupure ou de saignement du nez. Pensez-y aussi dans les cas d’endométrioses.

Au niveau mental, elle dissout les blocages profonds ; permet de changer les habitudes autodestructrices. Elle aide à reconnaître d’où provienne les mécanismes en nous qui nous font toujours réagir de manière identique face aux obstacles.

  • En cuisine : pas d’utilisation connu.

Sortez des sentiers battus et essayez-les en cuisine !

Tomates sautées Sarriette & Romarin

2 gousses d’ail pressées
3 cuillères à soupe d’huile d’olive
3 tomates fraiches coupées en dés
1 cuillère à soupe d’hydrolat de Sarriette
1 cuillère à soupe d’hydrolat de Romarin
Sel, Poivre

1/ Faire revenir rapidement l’ail et les tomates dans l’huile d’olive.
2/ Ajouter les hydrolats.
3/ Saler et poivrer cette préparation selon votre goût.

A déguster sur du pain grillé, une viande froide ou des pâtes.

Un commentaire sur “Eau florale & hydrolat si on faisait le point !

  1. Sabrina says:

    Merci beaucoup pour ce point précis qui recouvre ce que je sais et mon utilisation cosmétique et de soin des eaux florales et des hydrolats. D’autant que je laisse de côté les HE avec lesquelles j’ai développé une relation ces vingt dernières années… des échanges avec des herbalistes US ainsi que des études m’invitent à cette pause. Toutefois je reste reconnaissante aux HE, ma porte d’entrée sur la phytothérapie et l’herbalisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *